You are here : index > Presentation


Presentation
 

- Présentation of the Association

- Members of the Association

- Dedicated poem for the Association by Marianne Moriceau

 
 

Presentation of the Association
HARPE EN AVESNOIS

The association HARPE EN AVESNOIS was created in 1992 on Doctor Jean Duprey 's initiative, with the assistance of parents of pupils studying the harp at the Academy of Maubeuge.

The purpose of the association HARPE EN AVESNOIS is to promote the Harp in all its forms, showcasing young harpists as well as experienced artists, while highlighting the Sambre - Avesnois – Hainaut region.

From its inception, the association HARPE EN AVESNOIS created a Master Class at the Castle of Gussignies. The first Master Class was given by Mrs Susanna Mildonian, godmother of the association. We would like to thank CAMAC and SALVI , harp manufacturers, for their assistance in this endeavour.

Since 1994, the association HARPE EN AVESNOIS has organized the annual Festival of Harp, held throughout the Sambre - Avesnois – Hainaut region. This festival takes place each year in February.

 

 
 

Members of the Association

President : JEAN DUPREY

Vice-Presidents : Marc Rousseaux - Bernard Jegou

Treasurer : JACKY ROUSSELLE

Assistant treasurer : Jeannine Vandyck

Secretariat : Marie-Claude Duprey - Marie Tonnel - Isabelle Rousseaux - Gérard Lixon

Technique : Martine Dompierre-Lanet - Justine Jumez-Caro

Webmaster : Email : webmaster@harpeenavesnois.com

Chargé de communication : Bernard Jegou - E-mail : cliquer ici

 
 

Les courbes d'une harpe

Ses courbes semblables à ceux d'une femme
Se doivent d'être caressées, effleurées.
On la croît un ange,
Parfois, c'est le cas, mais quelque part gronde sa force.
Elle est douce ou puissante.
Elle fait rêver ou frissonner.
Son pouvoir de séduction
Est ce mélange de douceur et de force qui émane d'elle.

Ses courbes semblables à ceux d'une femme
Peuvent surprendre.
On peut s'y méprendre.
On la confine dans un style,
Elle s'y dérobe.
On la marie à l'un ou à l'autre
Mais au fond, elle est libre.
Libre d'être caressée ou maltraitée
Aimée ou détestée.

Ses courbes semblables à ceux d'une femme
Nous poussent à ouvrir notre imagination.
Elle nous envoûte, nous fascine
Et si on s'approche,
Et que l'on écoute son doux murmure,
Ce ne sont pas tout à fait,
Pas seulement, des courbes qui ressemblent
A ceux d'une femme.


Marianne Moriceau